Un signal fort !

Lyon – 3 décembre 2014 – 14 heures

Les ministères en charge de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de la Santé, viennent d’annoncer l’ouverture d’une commission dédiée aux carrières universitaires des enseignants de médecine générale au sein du Conseil National des Universités.

Revendication historique, ce symbole fort est salué par l’ISNAR-IMG.

Le Conseil National des Universités – Santé Médecine, instance nationale compétente à l’égard du recrutement et du suivi des carrières de nos enseignants de l’Université, n’offrait jusqu’ici à la médecine générale qu’une place de second ordre, au sein d’une sous-section dédiée à la médecine interne, dite 53-01.

En 2004, la médecine générale avait été reconnue spécialité médicale à part entière, à la faveur de la mise en place d’un Diplôme d’Etudes Spécialisées.

Dix ans plus tard, Geneviève FIORASO, Secrétaire d’État à l’Enseignement supérieur et à la Recherche, et Marisol TOURAINE, Ministre de la Santé, viennent d’adresser un signal fort aux médecins généralistes en formation, ainsi qu’à leurs enseignants. Par la création d’une sous-section dédiée à la médecine générale, elles rappellent la vocation de cette discipline à se développer au sein de l’Université et réaffirment la place centrale que doivent jouer les médecins généralistes dans un système de santé rénové.

Réclamant « une concertation crédible autour du projet de Loi de santé », notre président Pierre-Antoine MOINARD, rappelait la semaine dernière l’état de la Filière Universitaire de Médecine Générale :

« Aujourd’hui, les ratios sont d’un enseignant pour plus de 100 internes de médecine générale contre un enseignant pour 20 internes dans les autres spécialités. Voilà la réalité de l’encadrement de la formation en médecine générale en France ! »

Aussi, l’ISNAR-IMG salue l’annonce de cette mesure unanimement réclamée et attendue, symbole fort dont nous souhaitons qu’il soit suivi d’autres mesures concrètes en faveur de la médecine générale et de sa filière universitaire, en particulier dans le cadre de la concertation autour de la Loi de santé que le Front Généraliste appelle de ses vœux.

Formez-nous, nous vous soignerons !

Trystan BACON, Porte-Parole de l’ISNAR-IMG.

Télécharger le communiqué de presse