Séniorisation des gardes

L’interne en médecine n’agissant que par « délégation et sous la responsabilité du praticien dont il relève », toute garde doit être séniorisée.

Cette séniorisation des gardes peut être réalisée sur place ou sous forme d’astreinte, selon l’organisation du service.

Pour les services d’urgences et d’urgences pédiatriques proprement dits, les textes sont précis : le service doit obligatoirement assurer une séniorisation sur place, permanente et indépendante des autres services d’urgence de l’établissement.

Certains services de pédiatrie ne sont agréés que pour l’accueil pédiatrique (et non pour les urgences). Dans ce cas, chaque patient entrant dans ce service doit au préalable être vu par le senior de garde des urgences générales. Il s’agit alors d’une « prise en charge dans un service d’urgence en collaboration avec un service pédiatrique ».

Comment différencier un service d’urgence d’un service d’accueil pédiatrique ?

Encore une fois, les textes sont clairs : « Seuls les établissements de santé autorisés à faire fonctionner une structure des urgences pédiatriques affichent un panneau “urgences pédiatriques” ».

Sachez que les fautes que vous commettriez pendant ces gardes, si vous n’avez pas exigé une séniorisation réglementaire, peuvent avoir de lourdes conséquences. Si la réglementation n’est pas appliquée il est de notre devoir à tous de demander à ce qu’elle le soit.

N’hésitez pas à solliciter les structures régionales représentatives des internes de médecine générale.