La maquette

En tant qu’interne de Médecine Générale, vous devez réaliser la maquette du Diplôme d’Etude Supérieur (DES) de Médecine Générale.

Avant la réforme

Pour valider le DES, il faut réaliser et valider 6 semestres selon le schéma suivant :

  • un semestre de Médecine Adulte
  • un semestre d’Urgences Adultes
  • un semestre en Ambulatoire auprès de praticiens généralistes agréés maitres de stage (ambulatoire niveau 1).
  • un semestre en Pôle mère-enfant (pédiatrie et/ou gynécologie)
  • deux semestres dits « libres »: stage ambulatoire de niveau 2 (SASPAS) ou stage hospitalier ou stage selon projet professionnel.

La maquette regroupe les semestres de Médecine adulte, d’Urgences, chez le Praticien et en Pôle mère-enfant.

Par ailleurs, vous devrez réaliser un semestre obligatoire en Centre Hospitalier Universitaire (CHU). Ce stage pourra être cumulé avec un autre type de stage. Il ne fait en aucun cas partie de la maquette, donc son absence n’empêche pas les inscriptions aux différents Diplômes d’Etudes Supérieurs Spécialisées (DESC).

En pratique à Lyon

  • Il n’est pas obligatoire de réaliser sa maquette en 2 ans.
  • Au premier semestre, le stage chez le praticien n’est pas autorisé.
  • Un seul stage est autorisé en Gynécologie/Pédiatrie (Les Urgences Pédiatriques valident la Pédiatrie).
  • Un seul stage aux Urgences Adultes est autorisé.
  • Un seul stage chez le praticien est autorisé.
  • Tous les stages chez le praticien (stage praticien de niveau 1 et SASPAS), tous les stages en Pôle mère-enfant et tous les stages d’urgences adultes doivent être choisis.
  • Interdiction de choisir deux fois le même terrain de stage de suite.
  • Validation du DES de Médecine Générale par sa soutenance lors d’une session en Novembre ou Avril suivant la fin du sixième et dernier semestre.
  •  Les deux stages libres permettront aux internes inscrits en DESC de réaliser leurs stages spécifiques

► S’il reste des stages Praticiens non choisis, ils seront imposés aux troisièmes semestres au choix d’octobre et aux deuxièmes semestres au choix d’avril.

► S’il reste des stages de Gynéco-pédiatrie ou d’Urgences Adultes, ils seront imposés aux premiers semestres en octobre et aux deuxièmes semestres en avril.

► S’il reste des stages en SASPAS, ils seront imposés aux internes ayant validé leur stage praticien niveau 1.

► L’imposition se fait en fonction du classement dans la promotion avec une limitation d’une imposition par interne par DES. Une imposition est définie comme le fait de n’avoir ni le choix du type ni du lieu de stage.

Ex : choisir entre plusieurs postes de gynéco n’est pas considéré comme une imposition.

► Si le dernier de la promotion a déjà été imposé, c’est l’avant dernier qui sera imposé au semestre suivant et ainsi de suite.

Après la réforme

Voici la maquette prévue pour les internes commençant leur internat en novembre 2017.

maquette internat médecine

Celle-ci ne pourra pas être mise en place à Lyon et à vrai dire dans quasiment aucune subdivision.

De ce fait des mesures transitoires permettant de glisser du système actuel à l’application complète de la réforme ont été prévues.

En pratique pour l’année 2017-2018 à Lyon

– Les T1 n’auront pas de stage SP1, seulement des stages d’urgences et des stages de médecine polyvalente. Cette promotion pourra réaliser son stage chez le praticien en 2eme année.