Les stages

Où se trouvent les terrains de stage ?

Les subdivisions dans l’inter-région Rhône-Alpes

Le cadre géographique de l’inter-région Rhône-Alpes recoupe celui de la région administrative et sanitaire Rhône-Alpes, elle-même composée de huit départements : Ain, Ardèche, Drôme, Isère, Loire, Rhône, Savoie, Haute-Savoie.

Du point de vue des études médicales, l’inter-région Rhône-Alpes possède trois centres hospitaliers universitaires : Grenoble, Lyon et Saint-Etienne, correspondant aux trois subdivisions d’internat.

Le découpage géographique des trois subdivisions d’internat est le suivant :

SUBDIVISION DE GRENOBLE :

  • ISERE sauf Vienne. Bourgoin-Jallieu partagé avec Lyon
  • HAUTE-SAVOIE sauf Saint-Julien-en-Genevois et Annemasse

+ Saint-Julien-en-Genevois (en Savoie, mais réintégré à Grenoble)

SUBDIVISION DE LYON :

  • AIN
  • ARDECHE
  • RHONE (Desgenettes partagé avec Saint-Etienne)
  • ISERE (Bourgoin partagé avec Grenoble)
  • LOIRE (Roanne partagé avec Saint-Etienne)
  • DROME (Annonay partagé avec Saint-Etienne)
  • HAUTE-SAVOIE

SUBDIVISION DE SAINT-ETIENNE :

  • LOIRE (Roanne partagé avec Lyon)
  • DROME (Annonay partagé avec Saint-Etienne)
  • RHONE (Desgenettes partagé avec Lyon)

Conditions de validation d’un stage

– Il faut une présence de 4 mois effectifs minimum sur les 6 pour la validation administrative (congés payés inclus).

– Il faut avoir fait preuve de ses qualités de futur médecin pour la validation pratique par le chef de service.

Notez cependant qu’un chef de service n’a pas le pouvoir d’invalider un stage. Il donne juste une appréciation. Si cette dernière est négative, le DMG décidera ou non de valider le stage en accord avec le doyen. C’est pourquoi, si ça se passe mal avec votre chef de service, vous devez nous en parler le plus tôt possible afin que l’on puisse vous défendre auprès du DMG !

Le SASPAS

Si sur le principe il se rapproche du stage chez le praticien, il offre une plus grande autonomie à l’interne. En effet, le SASPAS complète le semestre chez le praticien puisque l’autonomie y est dès le départ avec une « hotline téléphonique » voire une présence physique si besoin après période d’appropriation de l’outil informatique d’une journée.

Chaque SASPAS correspond le plus souvent à un stage en « SUMGA » (Service Universitaire de Médecine Générale Ambulatoire) composée de 2 à 3 médecins généralistes issus de cabinets différents mais géographiquement proches. Ils mettent à disposition leur patientèle, leur cabinet à l’interne tout en restant joignable au téléphone en permanence. C’est l’occasion idéale de renforcer sa capacité à être autonome, sa confiance en soi dans des situations variées.

Outre ce remplacement supervisé, un « debriefing » est organisé idéalement chaque fin de journée, permettant ainsi à l’interne et au maître de stage d’échanger sur les différents dossiers rencontrés. La relation médecin-patient est très largement abordée avec ses maîtres de stage.

L’organisation est variable selon les SASPAS et adaptable au projet professionnel de l’interne. La plupart du temps les consultations sont partagées entre trois cabinets, et les jours restants sont consacrés au projet personnel à organiser : PMI, journées chez des spécialistes (dermatologie, gynécologie), planning familial, etc…

L’interne peut être amené à se déplacer pour des visites à domicile : les frais de transport sont alors remboursés.

Attention, il est nécessaire d’avoir validé son stage chez le praticien pour pouvoir réaliser un SASPAS.

Se faire flécher un SASPAS

Il est possible de se faire flécher un SASPAS en présentant un projet professionnel sous certaines conditions :

  1. Réunir les critères pour pouvoir réaliser un stage fléché pour projet professionnel (maquette réalisée)
  2. Avoir un projet professionnel défini : lettre de motivation et justificatifs éventuels (parcours en rapport)
  3. Compétences particulières pouvant n’être acquises que sur ce terrain de stage ET en rapport avec le projet professionnel

Par exemple : acquisition de la connaissance du réseau de soins primaires entourant son lieu d’exercice futur. Pour cela, il faut des justificatifs : projet professionnel d’installation clairement établi et justifié par le lieu exact +/- noms des associés.

Attention, ne sont pas des justificatifs recevables : le lieu d’habitation personnel (même si propriétaire) et toute raison personnelle.

  • Avoir l’accord des maîtres de stage concernés et un projet cohérent pour les jours « libres » du stage.
  • Le fléchage est déterminé par le bureau du DMG en présence des représentants des internes qui peuvent présenter le projet à la demande de l’interne.
  • En cas de projets équivalents concurrents, le partage sera effectué en fonction du rang de classement selon l’ARS

Si vous êtes motivés, vous pouvez monter vous-même un projet de SASPAS ( exemple : médecine humanitaire) qui pourra profiter dans le futur à un de vos co-internes.


Plus d’infos sur le site de l’ARS ARA