Les DESC

Qu’est-ce que c’est ?

Le DESC (Diplôme d’Etudes Spécialisées Complémentaires) est un diplôme complémentaire au DES (Diplôme d’Etudes Spécialisées) de médecine générale, qui permet à l’interne d’acquérir une formation dans un domaine particulier. Il en existe de deux types :

Type 1 (non qualifiants) : ils permettent à l’interne de garder son titre de médecin généraliste, tout en y ajoutant une nouvelle qualification (exemple : urgentiste, allergologue…). L’interne pourra donc exercer en tant que médecin généraliste, et/ou en tant que spécialiste. Ils durent deux ans, dont un an pendant l’internat.

Type 2 (qualifiants) : l’interne devient spécialiste, et ne peut en théorie plus exercer comme médecin généraliste, sauf s’il s’inscrit à l’Ordre sous le titre de médecin généraliste, ou s’il refait une formation complémentaire plus tard (exemple : gériatre). Ils durent trois ans, dont deux ans au cours de l’internat.

Le DESC commence donc en 3e année (5e semestre).

La validation des DESC passe par la validation de 4 stages (6 pour le type 2), la validation des enseignements théoriques et/ou la présentation d’un mémoire.

Quels sont les DESC disponibles ?

DESC accessibles aux
IMG en France
  • Allergologie et Immunologie clinique – type I
  • Andrologie - type I
  • Cancérologie - type I
  • Hémo-transfusion - type I
  • Maladies Infectieuses - type I
  • Médecine de la douleur et médecine palliative - type I
  • Médecine du sport - type I
  • Médecine d’urgences - type I
  • Médecine légale et expertise médicale - type I
  • Médecine vasculaire - type I
  • Nutrition - type I
  • Pharmacologie - type I
  • Gériatrie - type II
DESC actuellement accessibles à Lyon
  • Allergologie et Immunologie clinique
  • Médecine de la douleur et médecine palliative
  • Médecine du sport
  • Médecine d’urgence
  • Médecine légale et expertise médicale
  • Médecine vasculaire
  • Nutrition
  • Pathologie infectieuse et tropicale
  • Pharmacologie clinique et évaluation des thérapeutiques
  • Gériatrie

Comment y accéder ?

La démarche essentielle à faire pour accéder à un DESC, quel qu’il soit, est de prendre contact avec le coordonnateur de ce DESC, et ce, le plus tôt possible (idéalement en première année, n’attendez pas la fin de votre 4e semestre !).

Il faut également valider sa maquette en 2 ans.

La sélection et les critères de sélection varient fortement selon les DESC.

Une fois admis par le coordonnateur dans le DESC, la personne à contacter le plus rapidement possible, au niveau administratif, est Mme CIPRIANI (francoise.cipriani[at]univ-lyon1.fr).

Les FST

Qu’est-ce que c’est ?

Les FST (Formations Spécifiques Transversales) sont des formations complémentaires accessibles depuis plusieurs DES. Elles permettent d’orienter sa pratique future mais les compétences acquises au cours de ces formations ne pourront être exercées que dans le cadre du DES d’origine, ici en médecine générale. Les FST remplacent une partie des anciens DESC.

Certaines FST semblent plus intéressantes que d’autres pour la Médecine Générale (elle sont en gras dans la liste ci-dessous). La réglementation les listera sans empêcher l’accès aux autres FST. Sans ouvrir de façon déraisonnée l’accès à toutes les FST sans distinction, les textes réglementaires permettent toutefois de ne pas interdire un potentiel projet professionnel répondant à un besoin de soins bien précis.

A noter que les textes réglementant les FST sont en cours d’écriture et devraient paraître dans le courant de l’été.

Liste des FST :

Addictologie – Bio-informatique médicale – Cancérologie – Cardiologie pédiatrique et congénitale – Chirurgie de la main – Chirurgie en situation de guerre ou de catastrophe – Chirurgie orbito-palpébro-lacrymale – DouleurExpertise médicale-préjudice corporel – Fœtopathologie – Génétique et médecine moléculaire bioclinique – Hématologie bioclinique – Hygiène-prévention de l’infection, résistances, vigilances – Maladies allergiques – Médecine scolaire – Médecine et biologie de la reproduction-andrologie – Médecine du sport – Nutrition appliquée – Pharmacologie médicale/thérapeutique – Soins palliatifs – Sommeil – Thérapie cellulaire – Urgences pédiatriques.

Vous pourrez trouver l’ensemble des maquettes des différentes FMC sur le site du CNCEM.

DESC par DESC : les contacts, l’accessibilité, la formation

Allergologie et Immunologie clinique

CONTACT

Pr. Jean-François NICOLAS
Service Allergologie
Centre Hospitalier Lyon-Sud
69495 – PIERRE BENITE CEDEX
Tél: 04 26 73 96 98 (Mme Pasqual)
jean-francois.nicolas[at]chu-lyon.fr

DESCRIPTION

Ce DESC est accessible à tous les étudiants motivés, sans limitation de places. Néanmoins, il est très prenant, et exige un investissement important. C’est pourquoi tous les étudiants qui entrent dans ce DESC n’en sortent pas diplômés.

Il y a deux options : allergologie et immunopathologie.

Les stages et les enseignements devront être consignés dans un carnet de bord fourni à cet effet, et qui servira de base à la validation du DESC lors d’un entretien final.

Les médecins généralistes ayant obtenu ce DESC exercent tous en cabinet de médecine générale, avec une part d’activité en allergologie, mais disposent également de vacations à l’hôpital. Pour l’instant, il n’existe pas de poste de praticien hospitalier en allergologie, mais la chose est à envisager.
La notice d’information du DESC

ENSEIGNEMENT

La 1ère année, l’enseignement est national pour les deux options, et organisé sous la forme de trois modules de trois jours, à Paris.

La 2ème année, l’enseignement est régional pour l’allergologie, et national pour l’immunopathologie. Il est également organisé en séminaires de quelques jours. L’étudiant peut choisir de ne suivre qu’un seul domaine, ou les deux. Consulter le programme.

STAGES

Aucun stage de pure allergologie n’est disponible au choix pour les médecins généralistes. Il est recommandé de prendre des stages couvrant au moins une partie de la spécialité : pneumologie ou pédiatrie, par exemple.

Pendant l’internat, la liste des stages recommandés est la suivante :

Allergologie : Lyon/Bourg

  • Pr Faure (dermatologie)
  • Pr Pacheco (pneumologie)
  • Pr Lachaux/Pr Bellon (pédiatrie)
  • Pr Bérard/Nicolas (immunologie, allergologie)
  • Pr Pignat (ORL)
  • Dr Vincent (pneumologie)
  • Dr Barré (pédiatrie)

Immunopathologie :

  • Pr Miossec/Chapurlat (immunologie clinique, rhumatologie)
  • Pr Touraine (néphrologie, immunologie)
  • Pr Confavreux (neurologie, immunologie)
  • Pr Cordier (pneumologie)
  • Dr Marvel -Inserm U851 (immunologie, allergologie)

L’année de post-internat consiste en la validation de 9 modules partagés par des stages hospitaliers et ambulatoires, couvrant l’ensemble de la spécialité : allergologie pédiatrique, allergologie générale, dermatologie, pneumologie, hyménoptères, allergie alimentaire, médicaments, ORL et allergologie professionnelle.

Attention, ils ne sont pas rémunérés : c’est pourquoi ils peuvent être faits sur plusieurs années, en complétant par exemple par des remplacements.

LIEN UTILE

http://allergo.lyon.inserm.fr/
rubrique « enseignement allergologie-immunologie », onglet « DESC Allergologie et immunologie clinique »

Médecine de la douleur et médecine palliative

CONTACT

Pr Marilène FILBET –
Centre de soins palliatifs
Pavillon 1K
Centre Hospitalier Lyon SUD
CHU de Lyon
69495 Pierre -Bénite cedex
Tél 04 78 86 14 82
marilene.filbet[at]chu-lyon.fr

DESCRIPTION

Il s’agit d’un DESC de type 1 avec une double orientation : médecine de la douleur ou médecine palliative.

Il se déroule en deux ans avec :

– une premier année durant l’internat : un semestre Médecine palliative, un semestre Douleur

– une deuxième année en post internat sur des postes d’assistants, financés par le ministère, de un an, et nominatifs (il existe donc la possibilité de faire son assistanat ailleurs que dans sa faculté d’origine, avec l’accord du coordonnateur).

Cette 2ème année se fait en médecine palliative pour l’option médecine palliative, ou en douleur pour l’option douleur.

Il y a chaque année 3 à 4 candidats pour 6 à 7 places en Rhône-Alpes, dont 4 sur Lyon en moyenne.

ENSEIGNEMENT

Les cours sont organisés en Rhône-Alpes en semaine, et la validation se fait en fin de 2 année avec un mémoire qui doit être un travail de recherche, de type article à publier.

STAGES

Pendant l’internat, il est conseillé de choisir une HAD, de l’oncologie ou un service de spécialité d’organe avec de la cancérologie ( pneumologie, hépato-gastro-entérologie…), ou un hôpital de jour d’oncologie.

Médecine du sport

CONTACTS

Pr Michèle GERMAIN
Hôpital Croix-Rousse
Service Explorations Fonctionnelles Respiratoires
103 boulevard de la Croix Rousse
69317 LYON CEDEX 04
Tél : 04 72 07 18 61
michele.germain[at]chu-lyon.fr

Pr Jean-François LUCIANI
Service de médecine du sport
Hôpital Edouard Herriot
5 place d’Arsonval
69003 LYON
Tél : 04 72 11 76 09 ou 04 72 11 76 26
jean-francois.luciani[at]chu-lyon.fr

DESCRIPTION

Ce DESC prépare à une carrière hospitalière, voire hospitalo-universitaire, ou à un poste en Fédération. Attention, si vous êtes plutôt intéressé par le libéral, c’est plutôt la capacité en médecine du sport qu’il vous faut.

Il est relativement demandé, avec en moyenne entre 4 et 8 candidats pour 1 place par an. Tous les candidats sont reçus par les coordonnateurs. Le critère principal de sélection est la motivation, mais une grille d’évaluation plus complexe est en cours d’élaboration.

ENSEIGNEMENT

L’enseignement est organisé au niveau national, avec en moyenne 3 jours de formation par trimestre dans différentes villes de France. Globalement, une année est consacrée à la physiologie, et l’autre à la traumatologie.

Les sujets abordés sont les suivants :

A) Enseignements généraux

  • Méthodologie de l’évaluation des pratiques de soins et de la recherche clinique et épidémiologique en médecine du sport ;
  • Organisation, gestion, éthique, droit et responsabilité médicale en médecine du sport.

B) Enseignements spécifiques

  • Réglementation et aptitude au sport ;
  • Dopage ;
  • Psychologie et psychopathologie du sportif ;
  • Pathologies macro et micro-traumatiques spécifiques de l’appareil locomoteur, adaptation cardio-vasculaires ;
  • Adaptations respiratoires ;
  • Adaptations neuro-musculaires ;
  • Nutrition ;
  • Surentraînement ;
  • Activités sportives en conditions particulières : altitude, plongée ;
  • Activités sportives de la femme ;
  • Activités sportives de l’enfant et de l’adolescent ;
  • Handicap et sport ;
  • Maladies chroniques et sport.

Les internes en DESC peuvent également suivre les cours de capacité de médecine du sport toute l’année.

STAGES

La première année, soit la dernière année d’internat, l’interne effectuera un semestre en service de médecine du sport (Pr LUCIANI), et un semestre en service d’explorations fonctionnelles (Pr GERMAIN).

La deuxième année est pour l’instant plus problématique, puisqu’il n’existe pas de poste d’assistant : pour l’instant, elle est faite à la carte (par exemple : médaille d’or, stages en fédérations…).

Médecine d'urgence

CONTACT

Pr. TAZAROURTE Karim
Centre Hospitalier Edouard Herriot
Service Accueil des Urgences
5, Place d’Arsonval
69437 Lyon cedex 03
Tel:04.72.11.29.22
karim.tazarourte[at]chu-lyon.fr

DESCRIPTION

Le DESC d’Urgences est le plus demandé. En 2013-2014, sur environ 25 candidatures, 12 internes ont été sélectionnés, à quoi il faut ajouter 4 internes qui l’ont été dans des conditions spécifiques (obligation de trouver eux-mêmes leurs stages). La candidature est à poser le plus tôt possible, au plus tard au cours du 3e semestre, et il faut rappeler votre existence au coordonnateur au moins une fois par semestre.

La sélection se fait d’une part sur votre dossier (CV, lettre de motivation et lettres de recommandation) et d’autre part sur un entretien qui a lieu lors de votre 4e semestre. Le coordonnateur vous enverra une liste détaillée des critères de sélection avant de passer l’entretien.

Les critères de sélection sont multiples et très précis : il est vivement conseillé de faire des DU ou DIU (voir le site de l’Afimul pour savoir quels DU ou DIU sont les plus pertinents), de participer aux Congrès d’Urgence (nationaux ou régionaux), et de montrer par tous les moyens possibles et imaginables que vous êtes motivés. Le choix de vos stages de DES est également très important : pour la pédiatrie, un stage d’urgences pédiatriques est naturellement plus adapté qu’un PMEA ; pour les Urgences, il est toujours plus pertinent d’avoir un stage permettant de faire des sorties SMUR, par exemple. Le classement ECN rentre également en ligne de compte.

ENSEIGNEMENT

Enseignement clinique intégré à des motifs de recours aux structures d’urgence :

  • Techniques utilisées en médecine d’urgence.
  • Organisation et missions des structures d’urgence.
  • Moyens humains et techniques des structures d’urgence.
  • Aspects fonctionnels et comportementaux de la médecine d’urgence.

Cet enseignement sera multidisciplinaire et interactif. Il s’appuiera notamment sur des études de cas, des séminaires, des travaux pratiques, des conférences de synthèse. Il comprendra également une formation à l’auto-apprentissage et à l’auto-évaluation.

STAGES

La maquette comporte 4 stages obligatoires : Urgences, Urgences pédiatriques, Réanimation et SAMU. Deux de ces stages sont généralement faits pendant le DES, c’est-à-dire pendant les deux premières années de l’internat. Il est à noter que si l’interne fait un stage de pédiatrie générale, il lui faudra effectuer au moins 30 gardes aux Urgences pédiatriques pour valider son stage de pédiatrie de DESC.
Le stage de réanimation est effectué en 5e ou 6e semestre, sous la forme d’un fléchage (la moitié de la promotion est fléchée « réanimation » au 5e semestre, et l’autre moitié au 6 e semestre).

Le stage de SAMU est effectué en post-internat.
Il restera donc un stage libre pendant l’internat, et un autre en post-internat (à trouver par l’étudiant).

LIEN UTILE

http://www.afimul.fr/index.php – site des internes de DESC d’Urgence de Lyon (Afimul)

Médecine légale et expertise médicale

CONTACT

Pr MALICIER Daniel
Hôpital E. Herriot – Pav. N
5, place d’Arsonval
69437 – LYON CEDEX 03
Tél: 04.72.11.78.48
daniel.malicier[at]chu-lyon.fr

DESCRIPTION

Pour postuler au diplôme d’études spécialisées complémentaires de médecine légale et expertises médicales, les candidats doivent justifier, préalablement à la première inscription en vue du diplôme d’études spécialisées complémentaires, de la validation d’un enseignement préparatoire de médecine légale.
Cet enseignement est organisé par les unités de formation et de recherche de médecine avec la participation d’enseignants des disciplines juridiques.

Il comprend :

  • vingt heures consacrées aux notions juridiques de base : les sources du droit (principes supérieurs, loi, règlement, place de la déontologie, comité d’éthique), l’organisation judiciaire, éléments de procédure ;
  • vingt heures consacrées au droit de l’exercice médical : contrat de soin, secret professionnel, responsabilité médicale…

Il est validé sur entretien avec un jury d’au moins deux membres dont un enseignant- chercheur relevant des disciplines juridiques.

ENSEIGNEMENT

A) Enseignements de base

  • Thanatologie générale et pratique.
  • Aspects médico-légaux des agressions.
  • Législation médico-sociale.
  • Expertises médico-légales.
  • Pathologie séquellaire et réparation médicale et juridique du dommage corporel.

B) Enseignements optionnels

Deux enseignements à choisir parmi les suivants :

  • Criminologie et psychiatrie légale ;
  • Toxicologie médico-légale ;
  • Criminalistique ;
  • Aspects médico-légaux de la sexualité et de la reproduction ;
  • éthique et santé, médecine et droits de l’homme.

L’un des enseignements du diplôme d’études spécialisées d’anatomie et cytologie pathologiques.
Des enseignants des disciplines juridiques participent à l’enseignement de ces modules.

STAGES

Quatre semestres dans des services agréés pour le diplôme d’études spécialisées complémentaires de médecine légale et expertises médicales. Au cours de cette formation, la pratique régulière d’autopsies médico-légales et d’expertises médico-légales est obligatoire.

Médecine vasculaire

CONTACT

Pr NINET Jacques
Hôpital E. Herriot – Pav. O
5, place d’Arsonval
69437 – LYON CEDEX 03
Tél : 04.72.11.75.70
jacques.ninet[at]chu-lyon.fr

DESCRIPTION

Le DESC de médecine vasculaire compte trois internes par an.

ENSEIGNEMENT

Général

  • Artériopathies périphériques.
  • Artériopathies supra-aortiques et cervico-encéphaliques.
  • Maladies veineuses.
  • Maladies lymphatiques.
  • Microcirculation clinique.
  • Hémodynamique et explorations vasculaires périphériques.

Optionnels

Deux enseignements à choisir parmi les suivants (liste non limitative, en fonction des intérêts et des possibilités des établissements) :

  • Angiologie et médecine interne.
  • Thérapeutique en angiologie.
  • Aspects professionnels de l’angiologie.

STAGES

Quatre semestres dans des services agréés pour ce DESC. Un des semestres devrait si possible être effectué dans un laboratoire agréé pour ce DESC. Cette exigence ne s’applique pas si vous êtes titulaires d’un DEA ou Master recherche dans le domaine des maladies du sang et des vaisseaux.

Nutrition

CONTACT

Pr SIMON Chantal
Centre Hospitalier Lyon Sud
Service Endocrinologie –Diabétologie – Nutrition
Pavillon Médical
69495 – PIERRE BENITE CEDEX
Tél : 04 72 11 78 62
chantal.simon01[at]chu-lyon.fr

DESCRIPTION

Il n’y a pas de limitation théorique au nombre d’inscriptions en DESC de nutrition. La seule vraie limite est la capacité de l’étudiant à trouver une année en post-internat.

ENSEIGNEMENT

Deux unités d’enseignement obligatoires
-durée : une semaine de cours (40-50 heures de cours du lundi matin au samedi midi) et 20 heures de préparation
-en règle la dernière semaine de juin ou la première semaine de juillet, à Paris
-conférences et cas cliniques par des experts
-présentations et analyses d’articles par les étudiants

Thèmes abordés :
UEO-A : Dénutrition – Grandes pathologies – Micronutriments – Santé publique – Aliments
UEO-B : Obésité – Comportement alimentaire – Diabète – Lipidologie – Éducation thérapeutique évaluation par examen organisé en fin de semaine

Une unité d’enseignement libre au moins dans une formation (ex : DIU) approuvée par la commission nationale (30 à 60 heures de cours). Liste des DU et DIU sur le site du CEN.

Forums interrégionaux de formation (collégiales) : une journée 1 à 2 fois par an, organisées par rotation dans les villes de CHU de chaque inter-région

Participation à des activités locales organisées par les enseignants de Nutrition

STAGES

Quatre semestres dans des services agréés pour ce DESC.

LIEN UTILE

Site du CEN (Collège des Enseignants de Nutrition des Facultés de Médecine) :

Pathologie infectieuse et tropicale

CONTACT

Pr Christian CHIDIAC
Hôpital de la Croix-Rousse
Service des Maladies Infectieuses
104, grande rue de la croix rousse
69317 – LYON CEDEX 04
Tél : 04.72.07.11.07
christian.chidiac[at]chu-lyon.fr

DESCRIPTION

Ce DESC est extrêmement compliqué à valider en médecine générale : il est accessible sans problème, mais les stages validants sont quasiment impossibles à décrocher pour un interne de médecine générale. Il n’existe que 3 postes en post-internat, et ils sont préférentiellement destinés aux internes de spécialité, qui peuvent justifier de stages plus en adéquation avec le DESC.

ENSEIGNEMENT

L’enseignement est organisé et dispensé par des séminaires nationaux et non au sein des UFR ni des régions ou interrégions.

L’enseignement est réparti en 5 séminaires d’une semaine chacun, du lundi au vendredi. La durée de chaque séminaire est de 30 heures.

Chaque séminaire comprend 2 modules avec un temps pour les actualités.

Séminaires 1 à 8 : périodicité tous les deux ans
Séminaire 9-10 : périodicité annuelle

  • 1 et 2 : Anti-infectieux, méthodologie d’évaluation des anti-infectieux
  • 3. Relations hôtes-agents infectieux
  • 4. Infections graves
  • 5. VIH ; infections virales chroniques
  • 6. Infections chez l’immunodéprimé
  • 7. Infections nosocomiales
  • 8. Pathologie du voyageur – Maladies d’importation
  • 9. Epidémiologie et prévention des Maladies infectieuses
  • 10. Recherche – Ethique – Expertise juridique

Chaque module (2 à 3 jours) est sous la responsabilité d’un membre du CMIT qui s’engage à être présent pendant toute la durée du module.

Une évaluation de chaque module (organisation, interventions, intervenants) sera faite par les étudiants et le membre du CMIT responsable.

STAGES

Quatre semestres dans des services agréés pour ce DESC, dont au moins un dans un laboratoire de microbiologie ou de parasitologie.

LIEN UTILE

http://www.infectiologie.com/site/DESC.php

Pharmacologie clinique et évaluation des thérapeutiques

CONTACT

Pr GUEYFFIER François
Service de Pharmacologie Clinique
Hôpital Louis Pradel
Avenue Doyen Lépine
69677 BRON CEDEX
Tél : 04.72.35.72.31
francois.gueyffier[at]chu-lyon.fr

DESCRIPTION

Il s’agit d’un DESC peu demandé pour le moment, avec au maximum un interne par an, issu de la médecine générale ou de la santé publique, le plus souvent. Il est facilement accessible aux personnes motivées.

Il prépare surtout à une carrière hospitalière, voire hospitalo-universitaire. A titre d’exemple, citons la pharmacovigilance, le Centre Anti-Poison, la modélisation en pharmacologie, la pharmacoclinique, l’EPICIM (pharmacoclinique pédiatrique)…

Plusieurs diplômes complémentaires sont associés à ce DESC, et il est souhaitable d’avoir obtenu ou d’obtenir au moins l’un d’entre eux :

  • Masters : PHAM (Pharmacologie, Modélisation, Evaluation, Pr Gueyffier) ou EUDIPHARM (Médecine pharmaceutique, Pr Cassagne)
  • DU : IET (Interprétation des Essais Thérapeutiques) ou SMPV (Sécurité du Médicament et Pharmacovigilance)
  • DIU : FIEC (Formation des Investigateurs aux Essais Cliniques)

ENSEIGNEMENT

Il est organisé à la carte, selon le projet de l’interne.

Les sujets abordés sont les suivants :

A) Enseignements de base :

  • Applications pratiques des données pharmacocinétiques et métaboliques
  • Méthodologies des essais thérapeutiques et bonnes pratiques cliniques
  • Etudes expérimentales nécessaires à l’étude d’un médicament chez l’homme
  • Pharmacovigilance et toxicologie clinique
  • Stratégie thérapeutique : méthodes décisionnelles, en particulier en situation thérapeutique habituelle
  • Pharmacologie clinique et santé publique (économie, législation, recherche et développement)

B) Enseignements optionnels

Trois enseignements à choisir parmi les suivants :

  • Cardiologie, néphrologie, pneumologie ;
  • Neurologie, rhumatologie, ophtalmologie ;
  • Psychiatrie ;
  • Endocrinologie et métabolismes, médecine de la reproduction ;
  • Anesthésie-réanimation ;
  • Gastro-entérologie, hépathologie ;
  • Pédiatrie ;
  • Pathologie infectieuse et tropicale ;
  • Réanimation médicale.

Tous autres enseignements après accord du coordonnateur du diplôme d’études spécialisées complémentaires.

STAGES

Deux semestres en dernière année dans des services agréés, puis une année d’assistanat.

Gériatrie

CONTACT

Pr BONNEFOY Marc
Hôpital Lyon Sud
Médecine Gériatrique
69495 PIERRE-BENITE
Tél : 04.78.86.15.80
marc.bonnefoy[at]chu-lyon.fr

DESCRIPTION

Ce DESC de type II forme des gériatres, qui ne peuvent donc plus exercer la profession de médecin généraliste, à moins de refaire une formation complémentaire. Il est accessible à 4 internes de médecine générale par an.

Il est cependant prévu un droit au remord de 2 ans.

ENSEIGNEMENT

L’enseignement théorique est de deux ans environ.
Il est constitué d’un enseignement général et d’un enseignement spécifique.

A) Enseignements généraux

  • Méthodologie : évaluation des pratiques de soins – Recherche clinique et épidémiologique en gériatrie
  • Ethique du soin et de la recherche clinique en Gériatrie
  • Droit et responsabilité médicale en Gériatrie
  • Aspects épidémiologiques et démographiques du vieillissement épidémiologique en Gériatrie

B) Enseignements spécifique

Biologie du vieillissement

  • Génétique moléculaire et mécanismes moléculaires fondamentaux du vieillissement
  • Vieillissement cellulaire et matriciel
  • Modèles d’études du vieillissement et leurs limites (exemples de modèles
  • Vieillissement des tissus et organes

Les grands processus pathologiques survenant chez les personnes âgées et leurs traitements

  • Pathologies neurodégénératives (notamment Alzheimer et maladies apparentées)
  • Pathologies cardiovasculaires
  • Pathologies ostéoarticulaires
  • Troubles métaboliques spécifiques
  • Dénutrition
  • Atteintes sensorielles et locomotrices

Spécificités liées au grand âge

  • Les pathologies chroniques et la polypathologie
  • La pathologie en cascade
  • Le concept de fragilité
  • Perte d’autonomie : du concept à l’évaluation et à la prise en charge
  • Psychologie du vieillissement – Etats de régression -Désafférentation sensorielle
  • La fin de vie – Soins palliatifs

Spécificités des prises en charge en Gériatrie

  • Maniement des médicaments – Particularités des effets iatrogènes
  • Rééducation – Réadaptation
  • Prise en charge psychogériatrique
  • Evaluations gérontologiques
  • Santé Publique et vieillissement
  • Le patient âgé et son environnement
  • Organisations des structures gérontologiques
  • Filières et réseaux…
  • Organisation des soins gériatriques à domicile, à l’hôpital
  • Protection juridique des personnes âgées

Prévoyance et prévention en Gérontologie

  • Longévité, vieillissement réussi (prévoyance et prévention primaires)
  • Préventions secondaires et tertiaires des handicaps liés au vieillissement

Le candidat doit en pratique suivre les cours de la Capacité de Gérontologie dispensés dans les différentes villes universitaires de la région, celle où il est inscrit en Internat.

STAGES

Le DESC est accessible à tout interne ayant validé pendant son internat au moins un stage de gériatrie en service universitaire.

La durée de la formation pratique est de six semestres.

A. Trois semestres dans des services de Gériatrie qui sont intégrés dans une filière gériatrique complète. L’accord préalable du coordonnateur de la subdivision dont dépend le lieu de stage est nécessaire. Un semestre au minimum, soit au cours de l’Internat, soit après l’Internat, doit être fait dans un service universitaire de Gériatrie.

Les terrains de stages validants sont les suivants :

– Lyon : GHS, GHEH (pav K et pav E), GHN (ex-Dugoujon), Charpennes, Charial, Garraud, hôpital de Fourvière
– Valence Gériatrie
– Roanne Gériatrie

B. Trois semestres dans des services de médecine non gériatriques : tout stage en médecine non gériatrique peut être validant pour le DESC, à l’exclusion de la pédiatrie et de la gynéco-obstétrique. Toutefois, l’accord pour savoir si ce stage est validant doit être obtenu auprès du coordonnateur de la subdivision dont dépend le lieu de stage. Un stage en médecine interne est recommandé.

Dans le cas où un candidat n’a pu accomplir le semestre de Gériatrie pendant son Internat, le coordonnateur du DESC, avec l’accord du responsable de l’enseignement de Gériatrie dont dépend le candidat, peut accepter qu’il valide la totalité de ses stages pratiques en cours du post-internat.