Année recherche

Qu’est ce que la recherche en médecine générale ?

Il s’agit de réaliser de la recherche dont l’objet est la médecine ambulatoire, la médecine générale, la médecine de famille… bref, valider des connaissances biomédicales, en sciences humaines … applicables en médecine de premier recours.

Toutes les techniques de recherche sont applicables et les populations d’étude sont les patients des cabinets, les médecins généralistes…

Comment se former à la recherche en médecine générale ?

Tous les internes de DES de médecine générale seront amenés à s’initier à la recherche à travers le mémoire d’initiation à la recherche qui est réalisé pendant le stage chez le praticien. Par ailleurs, on peut compléter cet apprentissage au sein du DES avec la réalisation d’une thèse de recherche.

Enfin, tous les Professeurs associés et Maîtres de Conférence associés de Médecine Générale de Lyon sont des chercheurs et sont amenés à encadrer les internes dans leur apprentissage.

Pour aller plus loin : faire un Master 2 Recherche…

Quel est le cadre actuel de la recherche en médecine générale en France ?

La Filière Universitaire de Médecine Générale est censée être le cadre institutionnel du développement de la recherche en médecine générale en France. Cette filière est actuellement peu développée à Lyon par manque de poste (seulement 4 assistants) mais est en progression.

En pratique

Il faut contacter le Pr. Laurent LETRILLIART, référent Recherche du Département de Médecine Générale (DMG) de Lyon.

Autres références :

  • L’association Française de Jeunes Chercheurs en Médecine Générale (le FAYR-GP), une structure animée par des Internes et Jeunes Médecins Généralistes mordus de Recherche
  • Responsable des internes de médecine générale de Lyon à l’ARS : Claudine JOUZEAU

L’année-recherche (Master Recherche)

Il est possible de suivre, en parallèle du cycle des études médicales, une formation « par » la recherche plus approfondie : le Master recherche.

Attention : cette année ne compte pas pour la validation de la maquette de l’internat.

Le Master 1 correspond au DCEM + quatre Unités d’Enseignement (UE) ou deux UE + un stage d’initiation à la recherche.

Le Master 2 fait l’objet d’une triple candidature : au Département de Médecine Générale (DMG), à l’équipe d’accueil, et au financeur. Seront étudiés la qualité et la faisabilité du projet, mais aussi le « parcours » de l’interne, et donc ses acquis en recherche.

La première condition est d’être diplômé du M1 correspondant au M2 demandé. Le M2 correspond à une année de recherche à temps plein, cinq jours sur sept (mi-temps théorique et mi-temps pratique). La formation pratique se déroule dans un laboratoire de recherche, (qui peut être ailleurs en France ou à l’étranger) dans une équipe d’accueil.

Pour l’instant il n’existe pas de Master 2 en soins de premier recours et les internes s’orientent vers des Masters de Santé Publique. Mais le développement de la Filière Universitaire de Médecine Générale (FUMG) avec des postes de Chefs de Clinique, de Maîtres de Conférence Universitaires Praticiens Ambulatoires, de Professeurs Universitaires Praticiens Ambulatoires va réclamer une vraie recherche en Médecine Générale. Pour prétendre à ces postes, il faudra détenir un Master 2 de recherche en Médecine Générale.

Une seule formation est proposée pour la médecine Générale sur Lyon actuellement qui est le Master  » Santé-Populations ».

*Offre de formations
* Master Santé-Population
* Master 2 Culture et Santé

Comment organiser mon master 2 ?

Le financement est variable : plusieurs organismes proposent des bourses (par exemple la CNAM-TS), l’unité d’accueil peut fournir les fonds pour le projet, les universités offrent le financement d’une année de recherche aux meilleurs étudiants.

La meilleure façon de financer une année de master 2 est d’obtenir une année recherche (voir paragraphe dédié).
On peut aussi parfois (pour certains master 2) jongler entre l’internat et le master 2 en utilisant notamment ses journées de congés formation mais cela est difficilement réalisable compte tenu du volume horaire des master 2. Enfin, une fois le stage chez le praticien réalisé, l’interne est autorisé à remplacer en médecine générale ce qui lui permet de financer son temps de recherche.

Comment obtenir une année-recherche ? Quel est la procédure d’attribution de l’Année Recherche ?

– Les demandes d’année-recherche sont examinées par une commission régionale. Pour faire sa demande il faut déposer un dossier à l’ARS et à son UFR.

Le dossier présente de façon complète le projet de recherche, la méthodologie de recherche, l’interne, le directeur de recherche et le laboratoire de recherche d’accueil.

Pour présenter un dossier de valeur, il faut le préparer bien en amont de l’appel à candidature (il faut que le protocole de recherche soit déjà fait).

– L’Etat accorde chaque année un certain nombre d’allocations finançant une année recherche, il existe même maintenant des quotas spécifiques pour les généralistes . L’interne qui en bénéficie prépare un master 2 ou un début de thèse de doctorat tout en bénéficiant d’un salaire fixé régulièrement par arrêté (moyenne de 2ème et 3ème année).

Pour en savoir plus, vous pouvez télécharger le guide de l’ISNAR réalisé en partenariat avec ReAGJIR en allant dans notre rubrique documents utiles et suivez le lien pour les documents fournis par la faculté :

* Lyon Est : http://lyon-est.univ-lyon1.fr/formation/3eme-cycle/candidature-annee-recherche-2017-879047.kjsp?RH=1255682525546

* Lyon Sud : http://lyon-sud.univ-lyon1.fr/formation/3eme-cycle/candidature-annee-de-recherche-2016-3eme-cycle-651618.kjsp